UEMOA : La Côte d'Ivoire, le Mali et le Niger au dernier rang de l'indice de capital humain

  • publiè le : 2020-10-15 06:22:02
  • tags : uemoa - d'ivoire -  - niger - dernier - l'indice - capital
UEMOA : La Côte d'Ivoire, le Mali et le Niger au dernier rang de l'indice de capital humain

(Photo d'archives pour illustrer l'article)

La Banque mondiale a publié le 16 septembre 2020 dernier une nouvelle étude relative à l'état du capital humain dans le monde.
Cette étude s'est principalement focalisée sur l'élaboration de l'indice de capital humain (ICH) 2020 à partir de données collectées jusqu'en mars 2020 dans 174 pays, représentant 98% de la population mondiale.
Cet indice qui se penche concrètement sur l'avenir d'un pays en matière d'éducation et de santé, permet de savoir si une génération donnée dans ce pays atteindra son plein potentiel ou pas. L'ICH combine pour cela cinq indicateurs de santé et d'éducation dont on sait qu'ils ont une corrélation directe avec la productivité, à savoir, l'espérance de vie des enfants de moins de 5 ans, la durée de la scolarisation, la qualité des apprentissages, l'environnement sanitaire et l'espérance de vie globale. Et en fonction de la contribution de chaque indicateur à la productivité, on obtient une valeur de l'ICH comprise entre 0 et 1.
Cette étude revêt plus qu'aujourd'hui toute son importance selon la Banque mondiale car développer le capital humain des enfants d'une génération c'est assurer leur prospérité mais aussi celle de l'économie mondiale.
L'institution financière internationale s'alarme par ailleurs sur le fait que la pandémie de la Covid-19 menace de réduire à néant les progrès durement obtenus au cours de la dernière décennie sur le plan de la santé et de l'éducation, surtout dans les pays les pauvres.
S'agissant de l'UEMOA, 7 pays sur les 8 que renferme l'Union figurent parmi les 25 pays dont l'ICH est le plus faible.
Evolution de l'indice de capital humain des pays de l'UEMOA
Dans ce lot, le Togo est ressorti avec l'ICH le plus élevé et établi à 0,43. Cela signifie que la productivité d'une génération une fois parvenue à l'âge adulte au Togo s'élèvera à 43% de ce qu'elle aurait pu atteindre si elle avait pu bénéficier de meilleures conditions d'éducation et de santé. En d'autres termes, les conditions actuelles de santé et d'éducation, coûteront à ce pays un manque à gagner représentant 57% de son revenu à long terme.
A noter la mauvaise performance de la Côte d'Ivoire (158ème/174), dont les indicateurs économiques (notamment le PIB/habitant) la placent habituellement en tête des pays de la région, et du Bénin, qui passe de la 127ème place/157 en 2018 à 147ème place/174 cette année.
Soulignons que les 8 pays possédant les ICH les plus élevés de la planète sont Singapore (0,88), Hong Kong (0,81), Japon (0,8), République de Corée (0,8), Canada (0,8), Finlande (0,8) et Macao (0,8) et Suède (0,8).

Publié le 12/10/20 12:44
source : sikafinance.com    |    auteur : Dr Ange Ponou

A voir egalement

Publicité
OPP SHEERYNE
Publicité