Naissance d'un courant, Bureau politique du 17 juin, .... : Accusé, Bédié s'explique : «Le communiqué final a été adopté à l'unanimité et sans objection aucune »

  • publié il y a : 16 jours
  • vues : 433  
  • tags : naissance - courant -  - bureau - politique - juin - accusé
Naissance d'un courant, Bureau politique du 17 juin, .... : Accusé, Bédié s'explique : «Le communiqué final a été adopté à l'unanimité et sans objection aucune »

(Photo d'archives pour illustrer l'article)

Le porte-parole du Pdci-Rda, Narcisse N'dri Kouadio a traduit la mise au point de son président sur la naissance du courant d'Adjoumani

Dans un communiqué signé de son porta-parole, Narcisse N'dri Kouadio, le président du Pdci-Rda, Henri Konan Bédié réagi aux accusations portées contre lui après le Bureau politique du 17 juin dernier et récuse le courant ''Sur les traces d'Houphouët-Boigny porté sur des fonds baptismaux par le ministre Kobenan Adjoumani et un groupe de cadres du parti septuagénaire.



Le mardi, 3 juillet 2018, Monsieur Adjoumani Kobenan Kouassi a fait une déclaration annonçant la création d'un mouvement dénommé « Sur les traces d'Houphouët-Boigny ». Ce mouvement est présenté par son initiateur comme un courant au sein du PDCI-RDA.

Sans s'attarder sur les motifs invoqués par Monsieur Adjoumani pour la création de ce mouvement, le Secrétariat Exécutif, sous l'autorité de Son Excellence Henri KONAN BEDIE, Président du PDCI-RDA, rappelle que :

Le PDCI-RDA ne permet pas et n'admet pas en son sein des courants formellement constitués ;
Le débat d'idées, le dialogue, la concertation entre militants en vue du consensus sont les modes privilégiés de règlement démocratique de nos différends ou de nos contradictions internes.

En conséquence, cette déclaration de création d'un courant au sein du PDCI-RDA est nulle et de nul effet.

Le Président du Parti rappelle que le Bureau politique du 17 juin 2018 a démocratiquement et souverainement statué sur l'Accord Politique pour la création d'un Parti Unifié dénommé RHDP (Rassemblement des Houphouëtistes Pour la Démocratie et la Paix) et demande que chacun des militants observe, de façon scrupuleuse, dans la discipline et le respect, les décisions des organes du Parti.

Il est important de rappeler, une fois de plus, que les contrevenants aux dispositions de nos textes, ainsi qu'aux résolutions du Bureau Politique qui restent inviolables, seront sévèrement traduits devant le Conseil de Discipline.

Le Président du Parti en appelle au sens des responsabilités de l'initiateur de ce mouvement et ses comparses et les invite à se ressaisir pour préserver le PDCI-RDA des dérives opportunistes préjudiciables à sa cohésion, à sa stabilité et à l'unité d'action qui nous conduiront à la victoire et à la consolidation de la Démocratie en Côte d'Ivoire.

Le président du parti rappelle qu'au Bureau Politique du 17 juin 2018, s'il y a eu quatorze (14) intervenants de ceux qui voulaient l'adoption des statuts et du règlement intérieur du parti unifié, c'est parce qu'il a voulu expressément que tous ceux qui défendaient ce point de vue prennent la parole.

En réalité, il y'avait plus de soixante-dix (70) intervenants inscrits ; c'est pour éviter que le débat ne traîne en longueur qu'il n'a pas donné la parole à un grand nombre de ces intervenants, qui tous allaient dans le sens des résolutions adoptées par le Bureau Politique.

D'ailleurs, le communiqué final du Bureau Politique a été adopté à l'unanimité des membres du bureau politique et sans objection aucune.

Le Président du Parti recommande,donc,à tous les militants la vigilance dans la discipline et le respect des mots d'ordre du Parti afin de ne pas laisser prospérer la désinformation, les intérêts personnels et les marchands d'illusions.

Fait à Abidjan, le 04 juillet 2018
P. Le Président du PDCI-RDA
p/o le Secrétaire Exécutif chargé des Commissions Techniques Nationales
Porte-Parole du PDCI-RDA
source : Linfodrome

A voir egalement

Commentaires

Publicité
Publicité