Pdci / le conseil de discipline le sanctionne, N'Guessan Koffi Jérôme :« décision de nul effet »

  • publié il y a : 2 mois
  • vues : 3502  
  • tags : conseil - discipline - sanctionne -  - n'guessan - koffi - jérôme
Pdci / le conseil de discipline le sanctionne, N'Guessan Koffi Jérôme :« décision de nul effet »

(Photo d'archives pour illustrer l'article)

La session du conseil de discipline et de l'ordre du bélier du Pdci-Rda avec à sa tête Aoua dit Ngodihi Touré, tenue le jeudi 05 juillet 2018 à la maison du parti, a été sanctionné par « la suspension de N'Guessan Koffi Jérôme du bureau politique et de toute autre instance dudit parti jusqu'au prochain congrès ».

Le jeudi 28 juin dernier, N'Guéssan Jérôme s'est rendu au secrétariat exécutif pour émettre un exploit d'assignation aux fins d'annulation de la décision du bureau politique qui s'est tenu le dimanche 17 juin 2018. C'est fort de cela que ledit organe disciplinaire a été saisi par Maurice Kakou Guikahué, secrétaire exécutif afin de statuer sur le sort du requérant. Le prochain congrès ordinaire du Pdci-Rda statuera sur la suite à donner à cette cause.

Suite à la décision du Conseil de discipline du Pdci nous avons joint N'Guessan Koffi Jerome qui a dit : « Ce que je peux dire c'est que cette décision est de nul effet. Pour exclure quelqu'un du bureau politique, il faut le congrès. Aussi ça ne m'effraie pas. J'irai jusqu'au bout du procès pour démontrer que nous sommes dans un État de droit, et nul n'a la possibilité d'enfreindre aux règles de fonctionnement d'une association politique comme le Pdci pour infliger une humiliation aux grandes personnalités du Pdci y compris le vice-président de la République. J'irai jusqu'au bout pour casser le bureau politique pour qu'il y ait un autre bureau politique. En attendant que le tribunal casse le bureau politique et qu'un autre bureau politique se tienne, cette instance n'a pas la compétence de prendre une décision parce que le tribunal est en train de trancher sur le dossier. Leur décision est de nul effet et reste attaquable au tribunal de première instance du Plateau ».
source : Lintelligent d'Abidjan

A voir egalement

Commentaires

Publicité
Publicité