Depuis Yamoussoukro : Guikahué appelle à un Pdci débout « face aux tentatives de déstabilisations » pour proposer une offre politique nouvelle aux ivoiriens... »

  • publié il y a : 18 jours
  • vues : 244  
  • tags : depuis - yamoussoukro - guikahué - appelle - débout - tentatives - déstabilisations
Depuis Yamoussoukro : Guikahué appelle à un Pdci débout « face aux tentatives de déstabilisations » pour proposer une offre politique nouvelle aux ivoiriens... »

(Photo d'archives pour illustrer l'article)



Tirant des leçons des dernières élections locales et de l'ambiance qui prévaut, le chef du Secrétariat exécutif du Pdci-Rda, Maurice Kakou Guikahué, a adressé un message à ses partisans à la faveur d'un conclave que tient son groupe parlementaire à Yamoussoukro.

Deux semaines après les élections locales, et devant la cour faite à certains élus et cadres de son parti, le chef du Secrétariat exécutif du Pdci-Rda a décidé de battre le rappel de ses troupes à la résistance. Depuis Yamoussoukro où son groupe parlementaire tient un conclave débuté ce jeudi 25 octobre 2018, Maurice Kakou Guikahué appelle ses partisans à maintenir debout le parti septuagénaire pour les batailles à venir. « Face aux tentatives de déstabilisations qu'il subit aujourd'hui, face aux menaces de tout genre dont sont l'objet ses élus et cadres, le Pdci doit rester debout. Il doit rester debout pour proposer une nouvelle offre politique aux Ivoiriens afin de remettre la Côte d'Ivoire sur sa marche vers le Progrès pour tous et le Bonheur pour chacun dans la réconciliation et la paix », a lancé le plus proche collaborateur du président Bédié aux militants.

Le professeur Guikahué, qui ouvrait ainsi les travaux du colloque organisé avec l'appui de la Konrad Adenauer Stiftung (Kas), a traduit, au nom du groupe parlementaire qu'il conduit, la gratitude du parti doyen et de son Président, Henri Konan Bédié, à la Fondation allemande pour cette énième formation. Il a, par la suite, situé son auditoire sur le thème du jour intitulé: ''La recomposition du paysage politique en Côte d'Ivoire : atout ou frein à la démocratie ?''.

Ce thème, a souligné le N°2 du Pdci-Rda, est un vaste sujet de réflexion qui, partage-t-il, devra amener les participants à analyser la situation politique de la Côte d'Ivoire marquée par les décisions de son parti de se retirer du Rhdp, sous toutes ses formes, c'est-à-dire du groupement politique que du parti unifié. « Nous reviendrons certainement sur les véritables raisons de ce retrait de manière à ce que l'opinion soit suffisamment édifiée sur la question. Nous envisageons également les perspectives qui se présentent au Pdci-Rda, dans sa marche pour la reconquête du pouvoir d'Etat en 2020, et notamment la volonté de la création d'une nouvelle plate-forme politique avec des partis et forces vives qui partagent sa vision », a indiqué le Professeur Guikahué.

Par ailleurs, le chef du Secrétariat exécutif du Pdci a invité les membres du bureau parlementaire à examiner avec beaucoup d'attention les élections couplées, municipales et régionales du 13 octobre 2018 dernier, qui préfigurent des élections présidentielles de 2020 pour en tirer les enseignements à tous les stades. «Le choix des candidats avec la prolifération des candidatures indépendantes, le débauchage de nos candidats, les doubles parrainages, la campagne électorale marquée par l'usage frauduleux du logo du Pdci-Rda par le Rhdp, parti unifié, le déroulement du scrutin fortement perturbé par la mauvaise organisation de la Commission électorale indépendante et des actes de violence ayant conduit parfois à des pertes en vies humaines, la proclamation chaotique des résultats et les tentatives de braquage électoral », sont quelques points relevés par le Professeur Guikahué.

Au nombre de 15, les membres du bureau du groupe parlementaire Pdci-Rda sont en en conclave à Yamoussoukro depuis ce jeudi 25 octobre 2018. Ce conclave s'inscrit dans les réflexions sur les grandes questions politiques de l'heure, après les élections régionale et municipale couplées de 2018. Pendant 48h, le Secrétaire exécutif, président du groupe parlementaire Pdci et ses hommes, ont entamé ces réflexions, fruit d'un partenariat avec la Fondation Konrad Adenauer, à l'hôtel parlementaire de la capitale politique ivoirienne. Le Représentant Résident de cette fondation en Côte d'Ivoire, Florian Karner, a émis le voeu de voir le Pdci aider son institution à atteindre ses objectifs. «En effet, nous n'attendons pas vous imposer une feuille de route, mais souhaitons avoir des propositions de votre part. Des propositions qui nous amèneraient à planifier nos actions avec vous et en votre faveur », a-t- il fait savoir avant de marquer sa disponibilité à accompagner le plus vieux parti ivoirien dans sa marche. « Ce séminaire est encore l'occasion pour nous de vous réaffirmer notre soutien dans la bataille pour l'émergence d'une démocratie véritable en Côte d'Ivoire. Je souhaite donc que ce séminaire ne soit pas perçu comme un séminaire de trop, mais qu'il soit l'occasion d'une réflexion profonde pour l'avenir du Pdci-Rda et de la Côte d'Ivoire ».




source : Linfodrome    |    auteur : F.D.B Infos : PK, Correspondant régional

A voir egalement

Commentaires

Publicité
Publicité