Célestine Trazeré sur le départ du RDR ? Voici sa violente critique contre Ouattara

  • publié il y a : 16 jours
  • vues : 464  
  • tags : célestine - trazeré - départ - voici - violente - critique - contre
Célestine Trazeré sur le départ du RDR ? Voici sa violente critique contre Ouattara

(Photo d'archives pour illustrer l'article)

La députée de Boguédia-Issia-Tapéguia Célestine Olibé Trazéré, s'est plaint du traitement à lui infliger au sein de son parti, le Rassemblement des républicains (RDR). Pour elle, on lui manque de respect. Ci-dessous sa déclaration.

Depuis l'opposition, j'ai été ce chef de fil, ce leader politique qui est resté tout le temps aux côtés de la population, à l'écoute de la population. Au vu de mes actions, de mon don de soi, du contact que j'avais de façon permanente avec la population, cette population, dans son ensemble, m'a sollicitée pour être le maire d'Issia.

Faisant parti d'un parti politique, avec la discipline du parti, j'ai déposé une demande de parrainage de mon parti qui, malheureusement... C'est sur les réseaux sociaux que j'ai su que je n'avais pas été choisie. J'ai tout compris. Vu tout ce que j'avais donné à Alassane Dramane Ouattara, vu tout ce que j'avais fais pour le président Alassane Dramane Ouattara, au travers d'abord de la Côte d'Ivoire et du monde entier, justifiant ainsi la motivation de sa candidature.



J'ai été la présidente nationale de 5 millions de femmes pour Alassane Dramane Ouattara. Engagée par lui-même en personne, j'ai financé seule ce programme. Il ne m'avait jamais donné un rond. Quand il fait le lancement de sa campagne le 15 Octobre 2010, je l'ai fait à fonds propres. J'ai été même combattue par des gens qui avaient voulu prendre une autre femme bété comme moi pour lancer à "wassakara'' un autre mouvement, mais malheureusement quand Dieu est dans une affaire, personne ne peut gâter.

Je finis ça, je n'ai pas été nommé ministre, je m'y attendais. Vu tout ce que j'avais fait, je pensais que je méritais, c'est mon droit. Pourquoi pas être Premier ministre ? A mon grand étonnement, avec tout ce que j'ai vécu, on a cassé ma maison, mon domicile bombardé et au sortir de ça, je n'ai pas été nommé.

C'est madame la ministre Anne Ouloto qui m'appelle aussi maman parce que sa mère est Bété de Gagnoa, que moi aussi j'appelle maman par respect, qui m'a appelée à ses côtés pour être Directeur général de l'Anasur, l'agence nationale de la salubrité urbaine. En 32 jours, le Premier ministre qui était secrétaire d'Etat à la présidence m'a fait dégommer pour mettre la fille d'Alassane Ouattara qui s'appelle Sarrahn Ouattara-Baudin.

Les gens voulaient se soulever, le peuple de Côte d'Ivoire voulait se soulever, même l'armée a voulu se soulever parce qu'ils disent qu'ils n'ont pas installé Alassane Ouattara pour que lui aussi, il commence ces genres d'injustice, mais je leur ai dit que ce n'est pas la peine, nous n'avons pas élu Alassane Ouattara pour que nous ayons des postes même si nous pensons que nous le méritons.

« c'est sur les réseaux sociaux que j'apprends que mon parti rejette ma demande de parrainage »

Aujourd'hui, c'est Anne Ouloto qui m'a dit : « ma fille va dans ton village pour être députée ». Je suis venue et j'ai gagné avec près de 67%. J'ai été nommée vice présidente ( de l'Assemblée nationale). Je crois que c'est pour respecter la géo-politique. Même en 2016, quand j'ai été réélue députée, il a fallu Soro Kigbafori Guillaume pour opposer un refus catégorique dans la volonté du pouvoir de m'enlever comme vice présidente de l'Assemblée nationale.

Çà m'a valu 1 an de maladie parce que je ne comprenais pas tant d'injustice, après tout ce que j'ai fais pour Alassane Ouattara, après tout ce que j'ai fais pour ses parents, après tout ce que j'ai fais pour l'installer. J'ai même participé à la caution pour qu'il soit président de la république. Pourquoi cette injustice ? Et encore cette fois-ci, on me manque de respect, pendant que je suis députée, vice président de l'Assemblée nationale, secrétaire général adjoint chargé de la société civile, c'est sur les réseaux sociaux que j'apprends que mon parti rejette ma demande de parrainage...


source : ivoiresoir.net    |    auteur : Célestine Olibé Trazéré

A voir egalement

Commentaires

Publicité
Publicité