Pré-congrès du RHDP dans le Haut Sassandra : Adjoumani et Touré Mamadou frappent fort à Daloa : « 2020 sera ce que Ado voudra »

  • publié il y a : 7 mois
  • vues : 422  
  • tags : pré-congrès - sassandra - adjoumani - touré - mamadou - frappent - daloa
Pré-congrès du RHDP dans le Haut Sassandra : Adjoumani et Touré Mamadou frappent fort à Daloa : « 2020 sera ce que Ado voudra »
Connus pour être des personnalités politiques qui n'ont pas la langue dans la poche, les ministres Kobenan Kouassi Adjoumani et Touré Mamadou l'ont encore démontré à Daloa où il était le samedi 19 janvier 2019 pour le pré-congrès du parti unifié du Rassemblement des Houphouëtistes (Rhdp). Face à des milliers de militants mobilisés à la place "Gbèbani'' de Daloa, ces deux collaborateurs du président de la République, Alassane Ouattara, ont donné tout son sens au parti unifié en constitution et les raisons pour lesquelles il faut y adhérer.
Touré Mamadou, en se réjouissant à l'avance de la mobilisation exceptionnelle qu'il a réussi dans son fief, synonyme d'une adhésion massive au projet du chef de l'Etat, lancera un message à l'endroit de ceux qui nourrissent l'ambition de succéder au tenant actuel du pouvoir. « Dites à tous ceux qui veulent être candidats que 2020 sera ce que Ado voudra », prévient le ministre en charge de la Jeunesse et de la Promotion de l'Emploi jeune, président du comité d'organisation régional du pré-congrès, qui a rassuré l'émissaire de la haute direction du parti unifié quant à la mobilisation des siens pour le rendez-vous du 26 janvier prochain. Date prévue pour la grand'messe au stade Félix Houphouët-Boigny d'Abidjan. « Monsieur le ministre, Daloa est prêt et sera fortement représenté à ce congrès », a lancé Touré Mamadou.
Quand il prend la parole à son tour, ce n'est pas pour faire baisser la fièvre des militants déjà montée par son prédécesseur.
Le ministre Adjoumani va y aller de sa verve en faisant la part de ceux qui se réclament de « vrai disciple » de feu Félix Houphouët-Boigny. « Le vrai disciple d'Houphouët, c'est Alassane Ouattara. Il était au secours du père fondateur quand Houphouët était en difficulté sur le redressement économique du pays. Il a proposé ses recettes et le pays a été sauvé ». Le père du mouvement "Sur les traces d'Houphouët-Boigny'' regrette qu'aujourd'hui, des esprits maléfices ont poussé Bédié à se désolidariser à Alassane Ouattara. « Dieu merci, il y a des hommes de bonne volonté pour continuer l'oeuvre. Ne baissez pas les bras. Celui qui a la conviction viendra. Nous sommes confiants que nous irons jusqu'au bout. On ne peut pas suivre le président Alassane et connaitre le malheur. », a-t-il signifié.
Pour l'actuel ministre des Ressources animales et halieutiques, il n'y a qu'une seule alternative crédible pour la Côte d'Ivoire arrimée au développement et à la stabilité grâce au président Alassane Ouattara, à travers le Rhdp.
Au passage, il a traduit toute son admiration à son jeune collègue, Touré Mamadou, en demandant aux populations du Haut Sassandra d'être fière de son fils.

Source : Sercom
source : Linter    |    auteur : F.D.BONY

A voir egalement

Commentaires

Publicité
Publicité