Attaque contre Ouattara et le Rhdp, Kandia Camara contre-attaque : « En matière de bonne gouvernance, Konan Bédié et Kakou Guikahué sont loin d'être des modèles »

  • publié il y a : 6 mois
  • vues : 703  
  • tags : attaque - contre - ouattara - rhdp -  - kandia - camara
Attaque contre Ouattara et le Rhdp, Kandia Camara contre-attaque : « En matière de bonne gouvernance, Konan Bédié et Kakou Guikahué sont loin d'être des modèles »

(Photo d'archives pour illustrer l'article)

Les femmes du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) ne sont pas contentes. Le lundi 28 janvier 2018, conduite par leur présidente, Mme Ehui Odette, elles ont convié la ministre Kandia Camara à un rassemblement au palais de la culture d'Abidjan-Treichville, afin d'apporter la réplique à Henri Konan Bédié. Nous vous livrons de larges extraits de l'intervention de la Secrétaire générale du Rassemblement des républicains (Rdr).
«Dire que les militants du Rhdp sont les fils adultérins d'Houphouét, ça ce n'est pas digne du président Henri Konan Bédié. Chaque fois qu'il prend la parole, ce sont des injures. Je n'ai jamais entendu un chef d'état tenir ce genre de propos. Même pendant la crise. Nous lui demandons de rester là où il était. S'il descend dans la poubelle, ce ne sera pas bon pour lui. Nous étions ensemble. Il a décidé d'aller dans l'opposition. Qu'il fasse son opposition dans la dignité et dans le respect des autres. Parce que s'il descend dans la poubelle (...).
Tout le monde peut donner des leçons de gouvernance à Alassane Ouattara, à Kablan Duncan et tous les cadres du Rhdp. Mais en matière de gouvernance, Bédié et Guikahué sont loin d'être des modèles. Faisons la politique de façon civilisée. Nul n'a le monopole des injures. Nous voulons le vivre ensemble. Raison pour laquelle, nous ne voulons plus des ethnies en Côte d'Ivoire. Au Rhdp, nous voulons briser les barrières des ethnies. Il n'y a plus de Dioula, de Baoulé, de Sénoufo, d'Attié, de Bété, de Mahouka, d'Ebrié, de Koulango ...et autres au Rhdp.
Avec le président Ouattara, nous avons retrouvé la Côte d'Ivoire d'Houphouët-Boigny. Le Rhdp, c'est le parti qui veut travailler pour tous les ivoiriens. Donc allez dire à ceux qui sont en train de se battre qu'ils ne sont pas nos candidats. En 2020, c'est avec le président Ouattara que nous allons choisir notre candidat. Seul Dieu sait qui sera le président de la Côte d'Ivoire », a-t-elle conclu non sans appeler les militantes à tenir des discours de tolérance, de pardon et de réconciliation. Chose qui, à l'en croire, pourra faire adhérer de nombreux militants au sein de leur formation politique.
Le Prof. Mariatou Koné, ministre de la solidarité et de la cohésion sociale, par ailleurs militante du Rhdp, a saisi l'occasion pour demander aux femmes de pardonner ceux qui tiennent des discours "injurieux'' contre elles. « Chers femmes balle à terre. On ne répond pas à la violence par la violence. Femmes de Côte d'Ivoire, faisons attention. Aucune femme en Côte d'Ivoire ne peut accepter de se faire insulté. Parce que dire qu'on est adultérin est une injure. Mais le président Houphouët nous a enseigné la tolérance même quand nous nous sentons bafouées. Vous savez que ce sont les femmes qui payent toujours le lourd tribut des crises. Donc toi qui réponds aux injures, tu es encore plus mal élevé de celui qui t'insulte. Ne nous trompons pas d'objectif. Avançons pour la paix. Quand on est tolérant, on avance. Nous devons être des mamans poules. Ils veulent nous distraire pour amener "gbangban'' (conflit en langue malinké ; Ndlr). Ne cultivons pas la haine et n'entretenons pas la haine. Notre chemin est claire. Nous voulons le développement », a conseillé la ministre. Avant de lancer un appel aux politiciens de faire la politique « sans violence ».
source : L'Inter

A voir egalement

Commentaires

Publicité
Publicité