Tiken Jah casse la baraque: « Que Gbagbo, Ouattara et Bédié renoncent à se présenter aux prochaines élections présidentielles »

  • publié il y a : 14 jours
  • vues : 371  
  • tags : tiken - casse - baraque: - gbagbo -  - ouattara - bédié
Tiken Jah casse la baraque: « Que Gbagbo, Ouattara et Bédié renoncent à se présenter aux prochaines élections présidentielles »

(Photo d'archives pour illustrer l'article)

Tiken Jah demande à Gbagbo, Bédié et Ouattara de se retirer de la scène politique ivoirienne
Dans une vidéo postée le 5 février 2019 sur les réseaux sociaux, l'artiste reggaeman , Tiken Jah Fakoly demande aux Ivoiriens de prendre de la hauteur vis-à-vis des hommes politiques trop souvent mus par le désir de conquérir le pouvoir plutôt que d'assurer le bien-être des populations.
« Je fais cette vidéo pour vous inviter à prendre de la hauteur vis-à-vis de la politique politicienne. Nous sommes un peuple, une nation de 60 ethnies ; nous devons tous regarder dans le sens de la paix et de l'unité nationale. L'homme politique d'aujourd'hui a intérêt à ce que nous soyons divisés pour satisfaire ses besoins pour nous détourner de nos problèmes communs. La Côte d'Ivoire est notre bien commun », a déclaré d'emblée Tiken Jah Fakoly.
Pour le chanteur, il est temps, grand temps que les anciens présidents de la Républiques, Laurent Gbagbo et Henri Konan Bédié, ainsi que l'actuel chef de l'Etat Alassane Ouattara, puissent prendre leur retraite politique en ne se présentant pas aux prochaines élections présidentielles. « Je voudrais (...) respectueusement dire au président Alassane Ouattara, au président Henri Konan Bédié, au Président Laurent Gbagbo de renoncer à se présenter aux prochaines élections présidentielles et d'être des exemples pour l'Afrique, de rentrer dans l'histoire par la grande porte. Car, la paix, la stabilité de notre pays dépend de vous », dit-il.
Pour Tiken Jah Fakoly, les Ivoiriens doivent refuser de demeurer des otages de ces trois personnalités auxquelles sont liées toutes les crises que notre pays a connues. « Nous ne pouvons pas nous laisser prendre en otage par trois personnes. Nous devons absolument aller vers la paix et la réconciliation. Depuis plusieurs décennies, à la veille de chaque élection, nous vivons et revivons les mêmes problèmes, alors que nous devons tirer les leçons des années 1999, 2002 et 2010.C'est à nous aujourd'hui de conseiller les autres peuples, nous devons tout faire pour aller vers la paix, la réconciliation et l'unité nationale », a-t-il insisté.

source : Soir Info    |    auteur : David YALA

A voir egalement

Commentaires

Publicité
Publicité