Saccages intempestifs des biens publics: 72 personnes interpellées à Bloléquin, Soubré et M'Bahiakro seront jugées

  • publié il y a : 7 mois
  • vues : 1429  
  • tags : saccages - intempestifs - biens - publics: - personnes - interpellées - bloléquin
Saccages intempestifs des biens publics: 72 personnes interpellées à Bloléquin, Soubré et M'Bahiakro seront jugées

(Photo d'archives pour illustrer l'article)

72 personnes présumées auteures de saccages de biens publics lors de manifestations à Bloléquin, Soubré et M'Bahiakro, ont été interpellées par la police et attendre d'être jugées.

Selon le Porte-parole du gouvernement, Bruno Koné, au moins 72 personnes ont été arrêtées à la suite des manifestations récentes à Soubré, Bloléquin et M'Bahiakro au cours desquelles des patrimoines de l'Etat (gendarmerie, mairie et autres) et même des biens privés ont été saccagés et pillés par des manifestants.

Ces personnes réconnues à travers des images ou vidéos qui les montrent en plein actes de vendalisme, répondront de leurs actes devant la justice, a fait savoir le Ministre de la Communication, de l'Economie Numérique et de la Poste au terme d'un conseil des ministres, tenu ce mercredi 07 mars 2018, et présidé par le président de la République, Alassane Ouattara.

«Il faut éviter tous les cas d'incivisme et éviter de se faire justice», a-t-il recommandé, demandant à la population de faire confiance en la justice. «Chaque fois que nous nous en prenons aux édifices publics, c'est nous tous qui perdons. Nous sommes un Etat de droit. Le gouvernement appliquera le droit toute fois qu'une personne se rendra coupable de tels actes», a insisté le porte-paroel du gouvenement.

Après l'incendie du marché de Soubré récemment, des manifestations ont éclaté dans la ville, entrainant le saccage des locaux de la mairie et de la résidence du maire. A Bloléquin, un incident survenu entre un taxi-moto et un gendarme, a entrainé le saccage des locaux de la gendarmerie et le meurtre d'un gendarme. Ce fut pareil à M'Bahiakro où la gendarmerie a également été mise à sac par des élèves en colère qui manifestaient après l'assassinat d'une des leurs par des inconnus.
source : Linfodrome

A voir egalement

Commentaires

Publicité
Publicité