Côte d'Ivoire : Pulchérie Gbalet piégée et gardée à la Préfecture de police

  • publiè le : 2022-08-23 08:00:12
  • tags : d'ivoire - pulchérie - gbalet - piégée - gardée - préfecture - police
Côte d'Ivoire : Pulchérie Gbalet piégée et gardée à la Préfecture de police
Alors qu'elle avait été arrêtée dans la soirée du mercredi 3 août 2022, à l'aéroport international Félix Houphouët Boigny, en provenance du Mali, la présidente d'Alternative Citoyenne Ivoirienne (ACI), Pulchérie Gbalet, a été appelée, dans l'après-midi de ce lundi 22 août 2022, à la Préfecture de Police, pour récupérer son passeport.

« Ils l'ont appelée pour aller récupérer son passeport à la préfecture de police »
« Il faut dire qu'après son interpellation à l'aéroport international Félix Houphouët Boigny, son passeport a été confisqué. Ils l'ont appelée pour aller récupérer son passeport à la préfecture de police. Arrivée là-bas, c'est devenu une audition », nous a confié un proche.

A en croire notre source, on accuse Pulchérie Gbalet de « Trouble à l'ordre public et atteinte à la sureté de l'Etat ». « Elle dit qu'elle ne parle pas sans ses avocats. Voilà pourquoi elle est là-bas jusqu'à cette heure. Donc ils l'ont gardée là-bas. On attend jusqu'à 22 heures, si elle n'est pas libérée, c'est que ce sera peut-être demain matin », a dit notre informateur.

Enfin de compte, elle passera la nuit à la Préfecture de Police. Car nous avons été informé par la suite par un autre proche de la présidente d'Alternative Citoyenne Ivoirienne qu'elle a finalement été gardée à vue. « Son assistant qui était avec elle a été libéré sans elle. On lui a dit de repasser demain », souligne une autre source proche de l'activiste des Droits de l'Homme.

Pulchérie Gbalet passera une autre nuit à la Préfecture de Police après son arrestation au début du mois en cours
Il faut rappeler qu'après l'arrestation de Pulchérie Gbalet au début du mois en cours, on lui a reproché les délits « d'atteinte à la sureté de l'Etat et de complicité d'atteinte à la sureté de l'Etat ».

C'est le lendemain de son arrestation que son avocat s'est rendu à la Préfecture de Police pour voir sa cliente. Après plusieurs heures d'attente, il a été heureux de voir sa cliente en liberté. Et c'est lui qui l'a conduite chez elle à domicile.

Arrêtée en août 2020, après avoir appelé à manifester pacifiquement contre « un troisième mandat du président Alassane Ouattara », elle a passé 8 mois en détention provisoire à la Maison d'arrêt et de correction d'Abidjan (Maca). Elle avait été libérée dans la soirée du mercredi 28 avril 2021.
auteur : linfodrome.com

A voir egalement

Publicité
Publicité