Côte d'Ivoire / Mort mystérieuse du petit Konan Excel à Marcory : Voici la décision arrêtée par la famille éplorée La justice convoque les parents du défunt

  • publié il y a : 5 mois
  • vues : 3960  
  • tags : d'ivoire - mystérieuse - petit - konan - excel - marcory - voici
Côte d'Ivoire / Mort mystérieuse du petit Konan Excel à Marcory : Voici la décision arrêtée par la famille éplorée La justice convoque les parents du défunt
Kouakou Flore Esther et Konan Mathias, les parents du défunt

Les deux familles du petit Konan Excel Corneille retrouvé mort le mercredi 20 juin 2018, au domicile de l'homme d'affaire, Abdoul Aziz Alpha Djiré, à Marcory (Abidjan), se sont réunies le samedi 7 juillet 2018 pour fixer la date de l'inhumation au samedi 14 juillet 2018. Mais bien avant, les parents du défunt devraient être (encore) auditionnés le mardi 10 juillet 2018.


Les deux familles du petit Konan Excel Corneille retrouvé mort, le mercredi 20 juin 2018, au domicile de l'homme d'affaire, Abdoul Aziz Alpha Djiré, se sont retrouvées, le samedi 7 juillet 2018 pour décider de la date de l'inhumation de leur défunt fils. Selon nos sources, la date du samedi 14 juillet 2018 a été arrêtée pour l'inhumation de Konan Excel au cimetière de Williamsville.



Mais les deux familles ont décidé de s'adresser d'abord au procureur Kangah Yao qui a le dossier en main avant toute entreprise. Car selon nos sources, étant donné que ce n'est pas la famille éplorée qui a envoyé le corps de Konan Excel à la morgue, elle voudrait avoir d'autres informations. A savoir qui va payer les frais de conservation du corps et autres...



Bien avant la douloureuse séparation, la famille éplorée devrait encore être auditionnée. Selon nos sources, le greffier Tanoh a joint, le vendredi 6 juillet 2018, la famille du petit Konan Excel pour lui dire qu'elle devra retirer une convocation, le lundi 9 juillet 2018, pour se faire auditionner le lendemain mardi.

Le mercredi 4 juillet 2018, Me Aya Nanou, l'avocate de la famille éplorée, a publié un communiqué pour faire savoir que « la famille Konan entend, en toute légalité, contester les conclusions partielles du médecin-légiste, élément essentiel voire déterminant pour la suite de la procédure ». En tout cas, les Ivoiriens attendent l'issue de cette affaire qui est désormais aux mains du juge d'instruction.

source : Linfodrome    |    auteur : Adolphe ANGOUA

A voir egalement

Commentaires

Publicité
Publicité